Un Prix Nobel pour la Belgique ou la Fédération des Etats-Unis d’Europe ?

0
291

Le comité Nobel vient de récompenser le professeur Tournesol Beulemans (familièrement appelé « TB » par ses étudiants) pour sa contribution exceptionnelle dans le domaine des sciences économiques. Le prix couronne sa théorie macroéconomique analysant le coût de la non-Europe.

Après de longues et fructueuses recherches, TB a démontré qu’il est possible de développer un intérêt européen au-delà des intérêts nationaux en approfondissant l’examen des coûts de la non-Europe et de leur impact sur l’emploi et la croissance. Les résultats de la recherche du professeur TB font avancer de manière décisive le débat sur la poursuite de la construction européenne et établissent une forte corrélation entre  les indicateurs européens  de croissance économique et sociale et la mutualisation des dépenses publiques dans des matières « fédéralisables » telles que la défense, la diplomatie, l’énergie et la recherche.

Le professeur TB a créé la surprise car le brillant chercheur bruxellois a déclaré qu’il accepterait son prix si et seulement s’il lui était décerné à titre de citoyen et chercheur européen. Cette décision de TB a créé une véritable onde de choc dans la communauté scientifique. En toute logique, le professeur TB considère que ce prix n’a de sens que s’il est conjointement attribué à l’ensemble des chercheurs européens. Il a aussi publiquement demandé aux Etats-Unis d’Europe d’instaurer une politique commune et intégrée en matière de recherches et d’innovation.

Tous les chercheurs européens ont été séduits par cet appel et se sont mobilisés massivement autour de TB pour soutenir son action car la recherche a urgemment besoin d’être réformée afin relever les défis posés par la concurrence internationale. Le professeur TB a déclaré: « Aujourd’hui, 88% du financement public de la recherche est géré et planifié au niveau national. Il faut impérativement renforcer les liens de coopération entre les instituts et les centres de recherches, et les intégrer au niveau européen pour s’attaquer aux grands problèmes socio-économiques de l’Europe ; nous tous chercheurs, devons œuvrer ensemble dans une structure finalisée pour que le résultat de nos recherches se traduise concrètement en progrès tangibles dans la lutte contre le chômage et dans une politique économique éclairée retrouvant le chemin de la croissance ».

Consciente du long chemin qu’il reste à parcourir, la jeune Fédération des Etats-Unis d’Europe a déjà constitué un groupe de travail autour du chercheur pour lui donner les moyens de nike air max pas cher présenter une proposition concrète devant les Chambres parlementaires. Quant au comité Nobel, il a décidé de répondre positivement aux attentes de « TB ».

 

J.P.S.

 

Lire aussi:

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here