Préparer la percée européenne en 2016

0
441

 » En ce début d’année, le président de la Fédération européenne, John Forsythe, a voulu rappeler dans ses voeux, l’appel vibrant lancé le 1er Janvier 2016 par un militant engagé qui travaille à la refondation de l’Europe par la voie de la citoyenneté 

Et ..John Forsythe de répéter solennellement, mot pour mot, les propos de Pierre Defraigne « :

Il faut réécrire l’équation européenne, car l’UE a manqué le rendez-vous de la mondialisation qui a changé l’échelle de l’économie globale et de l’équilibre géopolitique. Nos Etats-membres ne font plus le poids pour affronter les géants de l’internet ou de la finance, pas plus qu’ils ne peuvent se mesurer aux Etats continentaux émergents, Chine en tête. Du coup le repli identitaire vers les Etats-nations pourtant impuissants devant la crise et devant Daech, et désarmés devant le déferlement de réfugiés, trahit un réflexe de panique collective. L’Europe doit prendre le relais et monter en première ligne. Mais elle n’est pas prête.

L’Europe n’est pas affaire d’émotion. Elle est une construction de la raison devant les menaces et les défis du monde. En outre, elle seule peut concevoir et entreprendre un grand dessein pour le continent et pour le monde. Au-delà d’une gouvernance fédérale de l’eurozone, condition de son arrachement au piège de la déflation, et d’une défense commune, condition impérative d’une véritable politique étrangère européenne face aux Trois Grands ( Russie, Chine, USA), seule l’Europe unie, sûre et juste, est à même de faire rêver notre jeunesse avec de vastes chantiers comme l’énergie verte, l’exploration de l’espace, le désarmement nucléaire, le développement du monde islamo-arabe et de l’Afrique. Mais l’Europe doit être aussi une construction de l’esprit : elle doit transcender le capitalisme en le régulant, et réconcilier la technologie, notamment le numérique et la biologie, avec les valeurs et les principes de la civilisation judéo-chrétienne et de la révolution des Lumières qui ont fourni le terreau du progrès humain universel en Europe.

Les petits pas en réponse à des petites crises ne sont plus de mise. Un grand bond en avant va s’imposer. Préparons-le dans l’étude, la délibération et la mobilisation. La première étape est le réveil du citoyen. Les élites suivront.

 

Pierre Defraigne

Directeur exécutif du Centre Madariaga-Collège d’ Europe, 

Directeur Général honoraire à la Commission européenne

Crédit photo: Ben Heine

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here