La gestion optimale des fonds européens…. au-delà du simple contrôle

0
296

« Le Nouvel Européen.

Discover what Europe could be »

La gestion optimale des fonds européens…. au-delà du simple contrôle

Un nouveau partage de gouvernance

Afin de tirer les meilleurs enseignements le président de la fédération européenne, John Forsythe, a décidé de dresser le bilan de nombreuses années de gestion, de suivi et d’évaluation des fonds européens alloués au sein de la fédération.
Notre président est d’avis que la clef du succès a été d’aller bien au-delà de la logique de l’efficacité et de la conformité en cultivant sans discontinuer auprès de tous les acteurs concernés et à tous les niveaux une politique et une culture systématique de l’engagement, de l’implication et de  la motivation.

 » L’objectif est de relever la performance des programmes et projets européens« 

« Tous ensemble nous avons œuvré à un grand engagement collectif » souligne notre président qui avec un sourire malicieux rappelle qu’en anglais, l’engagement signifie « fiançailles » et donc au sein de notre fédération européenne, clame Johs Forsythe, c’est le cœur qui s’est engagé, ce sont des citoyens responsables qui se sont unis pour créer un nouveau modèle et qui ont agi avec rigueur pour relever la performance des programmes et projets européens.
« Après une longue période de travail nous sommes  arrivés à une gestion efficace et peu coûteuse des fonds européens », se plait à dire John Forsythe: l’engagement des responsables à tous les niveaux est devenu beaucoup plus profond et solidaire  et a créé des espaces d’initiative pour œuvrer à une nouvelle  réussite économique et sociale collective.

 » A l’affût permanent de la faute et de la fraude »

Je suis fier des résultats enregistrés poursuit John Forsythe car désormais nous pouvons dire à tous les citoyens européens que les fonds communautaires sont utilisés conformément aux règles de la fédération car nous  repérons ensemble les dépenses irrégulières, nous prévenons et sanctionnons la fraude, nous vérifions que les fonds européens sont utilisés efficacement car nous contrôlons ensemble comme il se doit la performance de la dépense.
Il fut une époque où la sélection des projets était principalement centrée sur la nécessité de dépenser les fonds disponibles (« Les dépenser ou les perdre », disait-on).
Désormais le respect des objectifs et le souci de  la performance ont le même poids tout au long du cycle du projet et notre président de souligner que nous avons pu mettre en place une culture de résultat avec les moyens appropriés pour évaluer l’impact de nos projets et permettre de la sorte à nos  citoyens d’être informés de ce qui a été réalisé avec les fonds publics et être sûrs que nous menons la meilleure politique.

« Mettre en place sans discontinuer une culture de résultat »

Seuls des objectifs clairs, une information efficace sur les progrès effectués, mais aussi un système de récompense financière ou de sanction en fonction du résultat des programmes, voilà ce qui a contribué à relever la performance globale des programmes de notre fédération européenne a conclu John Forsythe avec trois forces de mobilisation qui se sont avérées incroyablement efficaces.
D’une part  une implication beaucoup plus étroite des services de la Commission qui a été priée de cesser d’externaliser une série de tâches qui lui incombent et de développer des initiatives novatrices pour propager « les success stories » sur le territoire européen et faciliter de la sorte systématiquement l’échange d’expériences entre les Etats membres et entre les régions.

« Promouvoir systématiquement les bonnes pratiques »


D’autre part chaque élu européen a été invité à superviser un programme opérationnel (PO) ressortant aux fonds structurels depuis sa conception jusqu’à sa réalisation en devant rendre compte systématiquement au Parlement Européen sur les états d’avancement.
Enfin John Forsythe a voulu associer beaucoup plus étroitement  les milieux universitaires au suivi et à l’évaluation des projets européens afin de mettre les meilleures idées au service de l’action politique en sollicitant notamment  les étudiants dans le cadre de leur programme Erasmus.

 » Implication des élus européens et du monde universitaire »


Ce nouveau partage de la gouvernance suscité par notre président, relayé à tous les échelons du pouvoir et fondé sur des valeurs d’engagement citoyen a porté ses fruits.

En conclusion la recherche d’une gestion optimale des fonds européens, portée par l’engagement de tous les acteurs contribue à refonder les bases de notre Europe fédérale et comme le professe avec force John Forsythe nous devons rester ouverts à de nouvelles idées et tirer à tout moment les enseignements de nos erreurs pour faire toujours mieux.

 

Hubert Heine

We will do it!

Ces infos ne sont pas encore d’actualité.

DOMMAGE.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here