Les potagers citoyens

0
3895
Want create site? Find Free WordPress Themes and plugins.

« Le Nouvel Européen.

Découvrez ce que l’Europe pourrait être »

« Dites, si c’était vrai »

 

Une initiative citoyenne simple et inédite qui parle au cœur des gens

 

« Le vrai bonheur coûte peu.  S’il est cher, il n’est pas de bonne espèce » (François-René de Chateaubriand)

 

Le président John Forsythe originaire de la campagne irlandaise et bercé  depuis sa tendre enfance par les landes,  les forêts et les lacs de son pays, a été séduit par le projet de potagers citoyens, petites fabriques du vivre ensemble  porté par un collectif d’écoles et soutenu par une association qui a connu un développement et un rayonnement extraordinaire au sein de la fédération européenne, à savoir « la Ligue européenne des optimistes » dont le gouvernement européen salue l’engagement de son fondateur, Luc Simonet.

 

Cette fantastique association a eu l’idée de lancer une campagne de sensibilisation  auprès de tous les maires et bourgmestres du territoire européen.

 

Partant du constat que les CPAS et organismes d’aide sociale sont inondés de demandes de personnes qui sont dans la précarité, que les enfants ont de moins en moins de repères, sont de plus en plus stressés et mangent de moins en moins sainement et qu’enfin de nombreuses personnes qui arrivent à l’âge de la retraite sont désœuvrées et se sentent inutiles, la Ligue européenne des Optimistes suggère que les responsables locaux prennent l’initiative, d’une part, d’organiser dans leurs communes des formations de création et d’entretien de potagers pour les retraités à charge pour ceux-ci d’aller enseigner ce qu’ils ont appris dans les écoles primaires et, par ailleurs, de mettre à la disposition des « élèves potagers » les terrains communaux inutilisés.


 Cette initiative présente de nombreux avantages pour les enfants, à savoir:
 –  Sécurité intérieure : l’enfant qui a appris à créer et à entretenir un potager vit avec la sécurité intérieure qu’il n’aura jamais faim.
–  Fierté : l’enfant qui a appris à créer et à entretenir un potager vit avec la fierté qu’il peut apporter une aide, fût-elle modeste, pour subvenir aux besoins de sa famille.
–  Responsabilité : l’enfant qui a appris à créer et à entretenir un potager sait qu’il doit chaque jour prendre soin de ce qu’il crée ou de ce qu’il aime.
–  Esprit d’entreprise : l’enfant qui a appris à créer et à entretenir un potager sait qu’il peut créer quelque chose d’important à partir de son seul travail.
–   Vision : l’enfant qui a appris à créer et à entretenir un potager apprend à créer quelque chose d’important à partir de rien  et à se projeter dans son  futur.
–   Ancrage : l’enfant qui a appris à créer et à entretenir un potager apprend à s’ancrer dans son environnement et à tisser un lien très particulier avec son environnement social.
–   Nourriture et respect : l’enfant qui a appris à créer et à entretenir un potager apprend à aimer les légumes et à se nourrir sainement. Il apprend à respecter sa santé et à se respecter.
–   Amour et gratitude : l’enfant qui a appris à créer un potager apprend inconsciemment à méditer et entrer dans une relation d’amour et de gratitude avec sa communauté …


Pour les seniors à la retraite, les avantages sont également nombreux:
–   Utilité et estime : la personne à la retraite qui a appris à créer et entretenir un potager et à l’enseigner aux enfants retrouve le sens de sa vie.
–   Maintien de la jeunesse d’esprit, développement de la transmission des connaissances et liens affectifs.
 

Notre président a décidé de faire de cette cause son combat car il considère que le potager citoyen est à la fois un espace d’apprentissage, de découverte, d’émerveillement et d’engagement solidaire. 
Il veut  qu’en sortant de l’école primaire, chaque enfant soit capable de créer et d’entretenir un potager car un jour,  un jeune enfant, lui a tout simplement dit que  » les petits découvrent la petite graine qui se transforme au fur et mesure en légume ».

 

D’un seul coup notre président a compris que ces expériences pilotes mettent  en exergue la naissance possible de nouveaux liens sociaux autrefois inexistants au sein de l’école.

Par cette initiative, John Forsythe veut que l’on relie et qu’on se relie les uns aux autres et que l’on crée et recrée des liens pour retrouver ses racines personnelles et ses ouvertures aux autres.

Et puis il s’est avéré, chemin faisant,   que ces espaces anodins de production de légumes, ces potagers collectifs  et citoyens à priori dérisoires et ordinaires ont été considérés au plus haut niveau par les instances européennes  comme des lieux d’échanges sociaux, de transmission de savoirs, de détente et d’entraide de la plus grande importance.

 

Mais ceci est le début d’une autre histoire de démocratie locale que la fédération européenne a décidé de promouvoir à l’initiative de Stand Up for Europe, celle  des city teams qui ont façonné notre nouvelle fédération européenne et que nous développerons dans un prochain article 

 

Hubert Heine

 

Nous allons le faire! 

Ces infos ne sont pas encore d’actualité.

DOMMAGE.

Did you find apk for android? You can find new Free Android Games and apps.
PARTAGER
Article précédentL’Europe sur orbite

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here