La 1ère Convention citoyenne de la jeunesse au cœur de la relance européenne

0
6896

« Le Nouvel Européen.

Découvrez ce que l’Europe pourrait être »

« Dites, si c’était vrai »

La 1ère Convention citoyenne de la jeunesse au cœur de la relance européenne

Les belles histoires commencent toujours par « il était une fois….

Profitant du programme d’échange Erasmus pourvu de nouveaux moyens financiers, le président Forsythe se plait souvent à rappeler l’organisation de cette première convention citoyenne de la jeunesse à l’initiative des « Rencontres européennes de la jeunesse « (REJ) sur le modèle des JMJ (Journées Mondiales de la jeunesse).

L’émergence de forums et conventions européennes, espaces de débats participatifs et ouverts

Cette initiative avait été le point d’orgue des nombreuses conventions démocratiques qui avaient essaimé surtout le territoire de la Fédération européenne pour susciter le débat et faire revivre le désir d’Europe auprès des citoyens

En cette année 2030 le nouveau traité européen se nourrit toujours avec la même force du vaste élan populaire porté par la jeunesse européenne, porte-parole et fer de lance de cette grande espérance populaire qui avait vu le jour dans les années 2018.

Un nouveau traité européen est devenu possible

En se nourrissant des débats des sociétés civiles européennes, les états membres ont convenu d’un nouveau traité reprenant les thématiques et priorités d’action qui replacent les citoyens européens en prise directe avec les enjeux communautaires.

Ces nouvelles lignes directrices mettent désormais en avant et traitent explicitement :

  • le social
  • la sécurité et la défense
  • la croissance
  • l’identité européenne et les mécanismes institutionnels
  • l’asile et l’immigration
  • le développement durable
  • le numérique

Quand la jeunesse monte au créneau avec des idées novatrices

La première convention européenne de la jeunesse a permis de poser les jalons de la refondation de l’Union en contribuant à des avancées inédites sur certains points qui ont créé une dynamique consensuelle sans précédent.

Incroyable, la jeunesse s’était permise de rédiger une constitution européenne et cette méthode de démocratie participative a débouché sur de solutions simples et concrètes dans les domaines suivants :

> La relance de l’Europe sociale pour décliner une Europe qui ne soit pas qu’un marché et une monnaie

> La mobilité pour tous avant 25 ans (Erasmus élargi, apprentissage, stages, service volontaire européen etc.…)

> L’européanisation des débats par la mise en œuvre de listes transnationales.

> Une architecture institutionnelle à la portée des citoyens (réduction du nombre des commissaires, suppression du Conseil européen, un président élu au suffrage universel etc.…)

> Une sécurité et une défense commune (création d’un parquet européen en matière de terrorisme, création d’une force d’intervention militaire européenne, mise en place d’une représentation unique au siège des Nations Unies, création d’une force européenne de protection civile, intégration de toutes les forces de renseignement, mutualisation des moyens de production, de l’interopérabilité des équipements militaires etc.…)

> Une politique européenne de l’asile et de l’immigration s’appuyant sur des mesures communes, fortes et solidaires.

Désir commun de façonner l’avenir de l’Europe, un nouveau fil rouge

Dans l’arsenal des dispositions du nouveau traité européen, le président Forsythe a voulu saluer deux mesures phare impulsées par les jeunes et qui ont été au cœur du renouveau européen notamment :

> Le développement d’une approche européenne à long terme de la migration :

. Basée sur un nouveau modèle de coopération au développement centré sur le transfert de technologies, de connaissances et de compétences ;

. Soumise à des impératifs environnementaux ;

. Conjuguée à une politique commerciale européenne équitable et respectueuse des intérêts agricoles locaux ;

. Ancrée et combinée à un vaste programme d’éducation à vocation intergénérationnelle dénommé

 Back to school + initiative concrète, audacieuse et novatrice au service de l’apprentissage du projet européen et de ses valeurs au bénéfice de la jeune génération.

> la promotion d’une politique économique, bancaire et financière qui défend le citoyen au moyen d’une   harmonisation fiscale et sociale ; la fédération européenne s’emparait enfin à   bras le corps du volet social qui était mis désormais au cœur du débat européen de même que la lutte sans merci contre les dérives fiscales.

Le président Forsythe s’est félicité du rôle clef joué par la jeunesse qui selon lui a fait preuve de magnifique transgression, de rupture des habitudes et d’expression de pensées libres pour proposer et mettre en œuvre un projet simple et clair qui présentait une immense qualité, celle d’interdire à la technocratie européenne de transformer le projet en monstre juridique.

Quand l’imaginaire collectif devient réalité

En cette année anniversaire du nouveau traité européen, John Forsythe a martelé dans l’hémicycle du Parlement européen :  » nous savions que  l’Europe avait besoin de projets mobilisateurs et symboliques  mais nous avons découvert que la jeunesse s’est révélée plus que jamais une force d’initiative, de changement et de progrès »: elle s’est inscrite avec responsabilité ,maturité et efficacité au cœur de la renaissance européenne en devenant d’un seul coup un acteur à part entière dans le choix des orientations et la mise en œuvre du projet européen.

C’est aussi un tout jeune président qui vingt ans plus tôt mettait… l’Europe en marche vers sa destinée commune.

Oui… »Il était une fois » …un nouveau récit narratif d’une captivante Europe forte, unie et réconciliée avec ses citoyens

En ce début 2030 les vœux de bonnes et heureuses années prononcés par le président Forsythe sont plurielles, accessibles et durables : ce ne sont plus des étoiles filantes qui font formuler des vœux au président, la constellation des étoiles de l’Union suffit et brille désormais d’un nouvel éclat, plein de promesses.

Hubert Heine, Hélène Decottigny,  Balint Gyévai,  Jules Bejot,  Benjamin de Vanssay

Nous allons le faire! 

Ces infos ne sont pas encore d’actualité.

DOMMAGE.

 

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here